Accueil

Le voyage grâce à vous
Pour commencer, une idée et des volontaires
Maître mot : Organisation
Nous sommes en train de pédaler...
La richesse des rencontres
 
Notre expérience à votre service
 
De retour... un nouveau "Pas"
Correspondance

 
Nos engins à deux roues : nos bents

De drôles d'engins ! Deux roues, un guidon bizarrement placé, des pédales au dessus de l'assise, un fauteuil en guise de siège... Notre idée de départ était le vélo droit que l'on connaît tous, mais suite à une recherche approfondie d'Amanda : moteur de recherche = "comment ne pas avoir mal aux fesses en vélo ?"... la voici devant une page Web avec un nouveau moyen de transport : le Bent !

 

Allez voir le site : Vélo couché, cyclisme et pathologie, vous saurez tout sur la physiologie, les avantages / inconvénients et comparatif entre le vélo couché et le vélo droit : ce site a fini de nous convaincre ! Plus de douleurs de dos, fesses, cou, épaules, poignets,… Le corps repose sur le siège dans une position qui facilite la reprise du souffle, même dans les montées les plus raides… Sans parler de la vue !
Après avoir essayé plusieurs marques diférentes, nous retenons NAZCA, pour le confort de l'assise et l'adaptation des modèles aux grands trajets. Peu de revendeurs les proposent en France. Nous les avons trouvés à Angers, chez Cycles Zen, dont nous avons apprécié l’enthousiasme et les conseils.

Nous optons pour deux "Pioneer" :

Vélo d’Olivier, ou "Philéas"
(tour du monde, hmmm?)
Vélo d’Amanda, ou "Heïdi"
(petite fille des montagnes !)

 

Vous trouverez ici nos premières impressions après quelques centaines de kilomètres

- Principales caractéristiques :

- Cadre en acier
- Pioneer guidon dessous s'est tordu régulièrement lors de chutes ou transport, ils sont en alu, on les détord, mais un a finit par se casser ! c'est un stress (on a finit par en avoir un de rechange)
- Ressort 750 Ibs pour Amanda et pour Olivier préférez du 900lbs
- Siège taille M (repercé pour une meilleure aération)
- Porte-bagages en acier AMELIORE par Gérard notre soudeur plusieurs casses que l'on a ressoudé, vive l'acier
- Housse en Kevlar : Coussin Raimbow un peu fine, mais bien aérée
- Pneus Swalbe Marathon HS308 - Nous allons tester les pneus Dutch Perfect oubliez ces derniers (crevaisons et se déchire sur le flanc). Schwalbe nous a fait plus de 22000km
- Pas de suspension avant
- Dérailleur niveau DEORE - ALIVIO 3*8 avant et arrière
fonctionne très bien, même avec une cassette de 9 vitesses si l'on index pas la manette
- Manivelle de 155 mm Spécialité TA
- Pédales automatiques Shimano M324 très bien, une pédale a dû être changée
- Plateau Spécialité TA 46*32*22 on les a changé une fois par les mêmes
- Pignons 8 vitesses Shimano ou SRAM 11-32 on s'est équipé ensuite avec du 9 vitesses en 11-34, bien mieux
- Moyeux arrière et avant Shimano Deore pour l'arrière pas suffisant prenez plus costaud, et apprenez à les ouvrir pour les nettoyer
- Chaine SRAM PC 38 on les a changé tous les 10000km environ
- Freins Shimano Deore V-brakes très bien
- Pas d’éclairage
- Béquille ESGE s'est cassée souvent, c'est de l'alu donc il faut changer ou faire du système D, un peu pénible
- Jante double paroi 36 rayons très bien

- Modifications, fabrications, adaptations:

Les pédales automatiques... on ne peut plus s'en passer, fixation que d'un côté, pour les endroits délicats : gain d'efficacité et surtout économise énormément les genoux
Rétroviseur vital... il y en a deux ! De la marque Mirrycle qui ne se dessere pas en pleine descente et pourtant que l'on peut bouger à la main sans outil (système astucieux de rondelles)
Clinomètre ! Vive les montées, Olivier s'arrête dans les montées pour regarder l'inclinaison précisément...
Le tableau de bord de Philéas, anémomètre, comteur de vitesse-altimètre, boussole... les gadgets d'Olivier à sa plus grande joie
Appuie tête maison. La housse est amovible pour pouvoir la laver de temps en temps
Notre cher Bob Yack commençait à avoir quelques points de rouille, repeinte en noir...ça lui va plutôt bien, non ??
Nous avons retiré le garde boue, et pour éviter que le sac ne touche la roue et ne se perce, on a fixé cette petite grille
Sacoche maison rembourée avec du papier bulle pour accueillir l'appareil photo qui sera à portée de main pendant que Olivier roule
Fixation amovible avec Klic-Fix, attaché au porte bagage, en dessous du siège
Sacoche latérale arrière, maison, réalisé en toile de transat et en sky, le tout imperméabilisé
Fixations, moitié maison, moitié Arkel. Une fois la sacoche enclenchée sur la vis, nous pouvons tourner cette dernière pour bloquer la sacoche
Petite sacoche sur mesure maison pour utiliser la place entre le tube et le porte bagage, les outils seront à portée de main ici !
Garde boue avant a été coupé, les barres transversales éliminées, pour être fixé seulement au niveau de la flêche
Garde boue arrière, a été également coupé et libéré de ses barres transversales, pour être fixé au porte bagage, au niveau des quatre flèches.
Une dernière protection pour la suspension
trous pour l'aération
manette pour la dynamo
très fiable et pratique

- Entretien : pour parler de l'entretien, des réparations... emmenons du matériel !

- Et les bagages ?

Nous prévoyons environ 60 Kg. de matériel et nourriture pour deux, répartis dans un jeu de sacoches et une remorque à une roue (marque « BOB YAK ») représentant 11 Kg.

Les sacoches sont faites maison, et protégées de la pluie par des housses étanches amovibles. Le sac de la remorque est étanche. L’ensemble a été testé avec succès en Norvège (17 jours de pluie sur un mois…).

- Braquet

Plateaux de : 46 32 22 et Pignons : 11 12 14 16 18 22 26 32

ordre
braquet
ratio
m. par tour
Augmentation / prec.
Vitesse max. (km/h)
1
2
3
4

5
6

7
8
9

10
11
12

13
14
15

16
17
18
19
20
21

22
23
24
22 x 32
22 x 26
22 x 22

32 x 32

22 x 18
32 x 26
22 x 16
46 x 32
32 x 22
22 x 14
46 x 26
32 x 18

22 x 12
22 x 11

32 x 16
46 x 22

32 x 14
46 x 18
32 x 12
46 x 16
32 x 11

46 x 14
46 x 12
46 x 11

1/0.69
1/0.85
1/1
1/1
1/1.22
1/1.23
1/1.38
1/1.44
1/1.45
1/1.57
1/1.77
1/1.78
1/1.83
1/2
1/2
1/2.09
1/2.29
1/2.56
1/2.67
1/2.88
1/2.91
1/3.29
1/3.83
1/4.18
1.37
1.68
1.99
1.99

2.43
2.44

2.73
2.85
2.89

3.12
3.51
3.53

3.64
3.97
3.97

4.15
4.54
5.08
5.3
5.71
5.78

6.53
7.61
8.31
-
23.08%
18.18%
0%

22.22%
0.7%

11.72%
4.55%
1.19%

8.04%
12.59%
0.48%

3.13%
9.09%
0%

4.55%

9.32%
11.81%
4.35%
7.81%
1.19%

12.95%
16.67%
9.09%
8.2
10.1
11.9
11.9
14.6
14.7
16.4
17.1
17.3
18.7
21.1
21.2
21.8
23.8
23.8
24.9
27.2
30.5
31.8
34.3
34.7
39.2
45.7
49.8


 

Voici nos premières réflexions à propos de nos vélos.

MATERIEL

VELOS :
Nous voulions les deux mêmes ! Pour le choix du vélo couché il n'y a plus de doute pour nous, suite à la Norvège et cette année l'Espagne. Il n'y a pas mille choix de marque, mais cela laisse une bonne panoplie. Je mesure 1m80 et Amanda 1m68, et nous avons les deux mêmes vélos. Amanda est un peu juste mais ça passe ! Nous voulions deux roues de 26 pouces pour des questions pratiques de rechange, éviter d'ajouter le poids d'une fourche (et ennui avec cette dernière), et plus adapté aux chemins VTT. Nous avons essayé des HP, Optima, Challenge et Nazca. Si vous voulez partir avec deux roues de 26, ce que l'on pense être le mieux pour les pièces de rechanges et la route (moins de chocs avec une grande roue, sinon il faut une fourche avec amortisseur ; pour les réparations, il y a maintenant des roues increvables garanties deux ans !!). Pour le guidon bas il n’y pas à hésiter non plus.

DIRECTION :
Effectivement j'avais peur de la direction, mais au final cela fonctionne très bien. Cela apporte tout de même des petit réglages et pièces supplémentaires, après 100km de VTT et chargés nous avions du jeu dans la direction, nous avons démonté et remonté tout resserré et hop reparti comme neuf ! La barre de transmission est costaud, on est tombé dessus, elle ne se tord pas facilement et on peut la redresser et même tordu c'est pas gênant... ça roule !. Nous partirons avec une de rechange. Sinon on pense changer quand même le roulement à bille avant de partir et prendre de la meilleure qualité. Mais ne le changez pas tout de suite, car vous risquez de chuter (eh oui !), on tombe sur le guidon et c'est l'axe qui prend. Je me dis que je préfère que ce soit cet axe qui se torde plutôt que l'axe de ma fourche !!! Bon je sors les arguments pour ce que je connais...

TAILLE :
Pour la taille, le pioneer va tout juste pour Amanda, mais ça passe, à voir maintenant si vous avez un petit buste et de grandes jambes, ou inversement... il faut essayer ! Nous avons gagné aussi en changeant le pédalier et en installant des manivelles de 155mm, on perd en levier (pas très grave en vélo couché) mais on soulage vraiment les genoux (moins d'hyperflexion et moins d'hyperextention). J'avais des douleurs en Norvège, et depuis disparues, je pense aussi que c'est dû à l'utilisation de pédales automatiqes (vraiment indispensable !!! quand vous serez un peu à l'aise avec l'équilibre... !). Sinon vous pouvez aussi repercer le siège et l'avancer pour gagner jusqu'a 5 gros cm.

MONTEES :
Pour les montées, en Norvège nous montions des pentes en VTT avec le changement, alors que des VTT avec petites sacoches posaient le pied ! Peut être que l'on monte moins vite... et encore je ne suis pas convaincu (mais on n'est pas pressé !!!), la position est plus reposante, au minimum on peut monter à 3,5km/h, et le pire que l'on ai monté en étant chargé c'est du 18% !!! En montée on mouline, on monte, bouche fermée, sans s'essoufler ! très bien la montée don't worry.

POIDS :
Pour de ce qui est du poids, effectivement ce n'est pas la même chose qu'un VTT !! Nos pioneer font actuellement 18kg, avec tous les accessoires, ce sont des petits trucs mais ça monte vite ! Mais l'on peut réduire...

REMORQUE :
On nous avait dit que la remorque exercerait dans les virages une torsion sur la fourche (car une seule roue), ce qui conduirait à de la casse... mais nous sommes restés très dubitatifs : pour nous, la fourche est vraiment trop solide pour être menacée par cet effet de torsion (qui n’est jamais constant). De plus la BOB présente l'avantage d'une seule roue, ce qui diminue grandement les frottements… Bref on a pris le pari, et après 1300 km en Norvège, avec moults virages et torsions, çà tient impec ! Aucune trace d’usure ou autre sur nos Pioneers… donc on est devenu des convaincus de la BOB YAK ! Mais ce qui nous a surtout motivés dans ce choix, il faut le dire, c’est que c’est aussi celui d’Ariane et Xavier, qui rentrent tout juste d’une traversée Mongolie-France d’un an en vélo couché http://www.au-detour-du-monde.net/.
Pour la remorque, celle-là suit très bien, l'accroche est sur les deux cotés de l'axe, bien équilibré. Moi je préfère la remorque, il faut s'y habituer un peu au départ, le poids est bas (mieux pour l'équilibre), un grand rangement étanche (poids et volume). Amanda a essayé et n'aime pas en descente, mais moi je ne la sent plus et l'oublie. Inconvénient : le poids en plus, un peu plus de frottements, un gros paquet en plus pour les transferts en avion/train/bus et bien sûr les marche-arrière... tout le reste pour moi est un avantage et l'on peut mettre plus de poids avec la remorque que avec les sacoches...
Je me suis fais peur une fois en descente, 65km/h et j'ai dû faire un écart sur la route (nid de poule), la remorque a commencé à vaciller violemment 5-6 fois j'ai réussi à la recontrôler, mais j'en tremblais de partout... Je me dis qu'avec les sacoches et l'écart que j'ai fait, je serais tombé tout de suite !
Pour le déséquilibre, bien sûr que c'est la même chose avec les sacoches, je dirai même pire, c'est moins stable (mon point de vue!), mais il n'y a pas de vacillement entraîné par la remorque. Il n'y a pas à hésiter, très très fiable et agréable, il faut renforcer la grille du bas et bien vérifier que la roue ne soit pas voilée (cause d'une de mes chute à 65km/h)

 

ITINERAIRE :
Pour l'itinéraire, ne vous inquiétez pas il n'est jamais définitif, il a déjà changé X fois et changera encore...
Pour l'atlas nous avons Atlas du Monde de France Loisirs (2003), mais il ne se fait plus. Pour les distances, nous avons utilisé les distances indiquées sur l'atlas, nous prenons une moyenne de 55km/j, c'est peu mais nous incluons dedans les jours de repos, de rando, d'imprévu... cela variera suivant les pays (nos vacances cet été en espagne : 68km/j de moyenne). Nous avons fait un itinéraire assez précis mais il y a de grande chance que l'on ne le suive pas. Nos envies, les rencontres, conseils en font souvent changer. De plus l'itinéraire n'inclut pas les détours pour trouver les bivouacs, la nourriture, les détours quand l'on se perd... bref l'itinéraire est utile pour faire une approximation du nombre de jours que l'on souhaite rester dans le pays, et cela est déjà bien.

ENERGIE :
Pour de ce qui est du panneau solaire, nous sommes revenus sur ce principe pour le moment, car effectivement je ne suis pas certain de l'ensoleillement et de l'efficacité ! Le matériel que nous avons noté n'est pas tout en notre possession, c'est juste la liste de ce qu'il nous faut. Nous n'avons donc pas ce panneau solaire ! Nous nous orientons plus sur une dynamo que l'on a acheté et qui est en cours de test chez mon oncle plus calé que moi dans le domaine. http://jeanpba.free.fr/Eclairages_FR.html#AVunion
C'est une dynamo qui m'a été recommandé par un voyageur au long cours... la suite à suivre... Nous en sommes très content, increvable ou presque et nous ne les avons pas ménagé... l'une d'elle tourne encore aujourd'hui !!

 

Après 10000km... allez voirnotre bilan matériel